8 choses à faire à Mirissa

Bon, cette fois c’est la fin… Ça me fait toujours tout drôle de finir une série d’articles sur un pays, j’ai l’impression de le quitter à nouveau. Bon quand même pas, promis je suis pas en train de pleurer devant mon ordinateur comme j’avais envie de pleurer en quittant Surf and Yoga. Mirissa fût la dernière étape de ces trois semaines sur les routes du Sri Lanka. Ce n’est clairement pas la plus jolie des villes dans laquelle je me suis arrêtée, celle avec le plus de choses à voir ou à faire, la plus surprenante, mais c’est celle où j’y ai fait le plus de rencontres, où j’y a vécu mes plus belles soirées et où je me suis sentie chez moi et plus en voyage…

GRIMPER À COCONUT TREE HILL POUR LE COUCHER DU SOLEIL

Clairement mon endroit préféré de la ville ! Cette colline est magique et les couchers de soleil y sont complètement fous. Pour y accéder, il faut se faufiler au Sunset Bar et continuer son chemin tout en haut. Les couleurs sont dingues, mélange d’ocre et de vert pour se transformer en bleu profond quand le soleil passe de l’autre côté de l’Océan.

RAMASSER LES COQUILLAGES À SECRET BEACH

Et d’autres trucs ! Je n’arrive pas à avoir un avais sur cette plage… Le fait qu’elle s’appelle “secret” lui donne 10 points de sexitude en plus mais les panneaux tout les 2m pour indiquer le chemin lui en enlève 5… Elle est canon mais petite et bien entendu, un bar s’y est installé. Beaucoup de rochers donc baignade difficile… Disons qu’elle mérite un petit stop mais ce n’est pas non plus le spot du siècle.

Et contrairement à ce qu’on peut vous raconter, c’est très facile d’y aller à pieds. Bon ça grimpe sec mais tout est beau là-bas donc on profite autant du chemin que de la destination (hey petit clin d’oeil au nom du blog et à celui de ma boîte photo, vous avez saisi 😉?) !

SURFER À WELIGAMA

Tous les matins je partais en tuk-tuk de Surf & Yoga pour une session de surf à Weligama. La plage est clairement pas jolie (gros bâtiment, pas très propre…) mais c’est un spot parfait avec des vagues toutes douces. Comme je vous le disais dans l’article d’avant, je n’ai jamais autant progressé que dans ces vagues ! J’aurais tellement pouvoir aimé y revenir avant le printemps pour me préparer à la Cote des basques cet été mais le destin en a décidé autrement et d’autres aventures m’attendent d’ici mars…

ADMIRER LE SOLEIL SE LEVER À PARROT ROCK

Ce gros bout de rocher qui sort de nulle part mérite une petite balade matinale. Le jour où j’y suis allée il faisait tout gris mais c”était quand même magique… Je crois que j’ai un problème d’addiction au lever du soleil, avoir l’impression d’être seule au monde, enfin seule au monde avec les pêcheurs en général, tout tourne au ralentis, ou à l’envers, je sais pas, quand on regarde un coucher de soleil il y a cet impression d’éphémère, on sait que dans quelques minutes tout sera fini alors qu’avec les lever, tout commence !

DÉBUSQUER LE STREET ART À CHAQUE COIN DE RUE

La ville est joliment décorée de plein de graff et peintures plus ou moins réussies… Alors même si ce n’est pas la plus mignonne (beaucoup de touristes oblige), elle mérite de s’y perdre au fil des balades…

FAIRE UN DAYTRIP À GALLE

La petit ville aux accents coloniaux de Galle se trouve à une grosse heure de bus de Mirissa (il suffit d’en arrêter un sur la route principale et a priori c’est là-bas qu’il va !). Honnêtement je n’y vois pas trop l’intérêt d’y dormir, une journée suffit amplement, c’est même trop… La “ville” normale est tout ce qu’il y a de plus normal avec bâtiments et petits boui-boui, “l’attraction” c’est le fort mais le problème est justement là, c’est devenue une attraction… Ce n’est QUE des boutiques à touristes (dans le sens produits occidentaux qui coûtent une blinde), c’est jolie mais vraiment pas la folie j’ai trouvé !

EXPLORER LES PLAGES ENVIRONNANTES

Tous les soirs on partait en scoot avec Pryal pour prendre des photos de surf au coucher de soleil et je me régalais à regarder le soleil se coucher et parait l’océan d’or. Sans être forcément connues, les petites plages qui bordent les villages alentours de Mirissa sont toutes mignonnes et méritent de s’y attarder plus longtemps (la plage principale de Mirissa est d’ailleurs beurk beurk).

JOUER AUX HIPSTERS AU CAFE CEYLON

J’ai hésité à vous en parler, on y est allés faire un tour le dernier jour car il y avait un petit marché de créateurs (la quasi totalité des occidentaux installés sur l’île). C’est joli et super agréable pour chiller toute la journée mais à part ça… Je suis pas trop fan de tous ces endroits à Mirissa (ou Ella aussi) remplis de touristes flambeurs. Mais voilà, il y en a beaucoup avec des petits events cool du coup à guetter si vous êtes dans le coin et que vous aimez bien ce genre d’endroit !

INFOS PRATIQUES

📍 MIRISSA

🚌 Bus Hiriketiya-Mirissa : 150LRK

🌴 Coconut Tree Hill
🌴 Secret beach
🏄🏻‍♀️ Weligama beach
🌴 Parrot Rock
🎨 Street-Art
🚌 Galle (170 LKR l’A/R en bus)
🏠 Surf & Yoga

De manière générale :
🏠 Hébergement : 1200-2000LKR / nuit
🛵 Tuk-tuk : ±60LKR / km
🍲 Repas : 200-400LKR
Un article “guide pratique” est en préparation 😉

Derrière A way of travel, c'est moi ! Photographe à mon compte sur Toulouse (mais bien plus souvent les pieds dans le sable au Pays Basque !) sous le nom de Remember Happiness. Mes spécialités : les gens heureux et les entrepreneurs passionnés ! N'hésitez pas à faire un tour sur mon site pour en découvrir plus…

www.rememberhappiness-photographie.fr

5 Commentaires

  1. Reply
    hélène les jolies choses de ma vie

    Comme j’ai aimé ce pays que j’ai découvert en commençant par Mirissa. Mais c’est dans les terres que j’ai trouvé le plus d’authenticité. Et sinon, comme toi, lorsque je quitte un pays je suis triste, lorsque je fini mon album photos je suis triste et lorsque je fini ma série d’articles je suis triste 🙂 🙂 Ah ah ah !

Laissez votre commentaire