Mini road-trip sur la côte basque espagnole

Oui, vraiment mini, mais on était en voiture, on a roulé sur des routes. Je pense qu’on peut appeler ça un road-trip malgré tout. Pour vous remettre un peu dans le contexte, Bastien et moi sommes devenus les pet-sitters officiels du pays basque. Oui rien que ça. Bon c’est un titre auto-attribué, certes… Mais sachez que si 1. vous habitez au pays basque et 2. vous avez un animal à faire garder, on sera là pour vous ! C’est ce qui s’est passé en janvier quand on est partis 3 semaines câliner Java pendant que ses maîtres se la coulaient douce au Mexique. Et comme on est des pet-sitters trop cool, on fait aussi taxi jusqu’à l’aéroport. D’autant plus lorsque l’aéroport se situe de l’autre côté d’une frontière, et qu’il n’est pas loin de l’Océan. C’est comme ça qu’on s’est retrouvés à 6h du matin au milieu de Bilbao… Le soleil ne se levant que 2h plus tard, on est allés piquer un som’ sur un petit parking trouvé sur Google Map pour se réveiller à côté de ça…

Oui, c’est pas le truc le plus beau qu’on est fait mais… ça reste un skate park avec vue sur l’Océan et je trouve ça plutôt cool. Coolitude qui s’est arrêté là puisqu’on avait pas de skate. On a donc continué notre (mini) road-trip vers des endroits un peu plus sauvages. Le soleil encore bien bas, nous voilà en train d’explorer Barrika.

Moi qui pourrais passer toutes mes vacances à marcher le long de falaises je peux vous dire que j’étais comblée. Je rêve d’acheter un set de chaise/table de camping à Decath’, un ordinateur avec écran anti-reflets hyper-puissant, une batterie solaire et de passer mes journées de travail ici. Je dois encore régler deux-trois points de logistiques, mais un jour, ça arrivera.

On a ensuite repris la voiture pour rejoindre la forêt de Oma. Un endroit un peu WTF où l’artiste Agustín Ibarrola s’est “amusé” à peindre les arbres. Selon comment le point du vue duquel vous vous placez, les arbres forment une véritable oeuvre en jouant avec la profondeur… Je ne sais pas si je suis très claire mais les photos parleront d’elles-mêmes. Son but étant de faire un lien entre le travail des artistes du Paléolithique (il y a des grottes tout près de la forêt) et celui des artistes modernes consacrés au land art.

Petit stop sur une jolie plage avant d’atterrir à notre dernier point de chute tout pile pour le coucher du soleil… Zumaia. Une plage dingue où la roche forme une sorte de mille-feuilles caillouteux (oui, je suis toujours aussi douée dans la description des choses). C’est fou de voir ce dont la nature est capable…

Emilie

Photographe mariage et lifestyle basée à Toulouse, Emilie aime les gens un peu fous et plein d’amour, mais surtout, elle aime capturer tous ces petits moments de bonheur qui rendent la vie plus jolie ! De par son métier, elle pose souvent ses bagages aux quatre coins du monde et partage ses carnets de voyages par ici, entre DIY, expérimentations photographiques et bonnes adresses toulousaines ;)

14 Commentaires

  1. Reply
    AuroreVoyage

    C’est magnifique ! Je suis d’accord quand tu dis que c’est fou ce dont la nature est capable. Tes photos sont magnifiques.
    aurorevoyage.com

  2. Reply
    La parenthèse psy

    Enorme ! Comme fille au pair, mais pour les animaux. J’avais bien aimé le concept avec mon mec, surtout si ça peut nous faire découvrir le pays ! Malheureusement, l’aventure n’a pas pu se faire mais c’est super pour vous ! Ca me donne envie de découvrir le pays basques 😉

    A bientôt,
    Line
    https://la-parenthese-psy.com/

  3. Reply
    JungleMae

    Clairement, j’aimerais bien passer mes journées de travail dans ce cadre aussi ! Mais ça risque d’être compliqué…
    Ma voisine est petsitter dans un 20 m2, pas trop compris le principe, mais bon, j’imagine que c’est marginal !
    Très belles photos, merci pour le partage !
    http://www.junglemae.com

  4. Emilie
    Reply
    Emilie Post author

    Ah oui j’avoue faire ça chez soi dans un si petit espace ! Là c’est cool, ça nous fait des petites vacances au Pays Basque à chaque fois ☺️ !

  5. Reply
    Julie / hors du temps

    C’est dingue la roche mille feuille qui se jette dans la mer ! Je ne connaissais pas du tout, et ça m’intrigue vraiment ! Et puis, ce land art avec les arbres est vraiment bien réussi : encore une bonne raison d’aller au pays basque espagnol !
    http://www.horsdutemps.fr