De Kandy à l’Adam’s Peak

Après un trajet interminable en bus, j’arrive à la tombée du jour à Kandy, sous une pluie tropicale. En attendant Thaïs qui était allée faire un tour au jardin botanique, je pars découvrir notre petite chambre louée pour la nuit… Et découvre notre rooftop ❤️. Encore une fois le monsieur qui la loue est adorable, il tient le petit magasin d’électronique juste en dessous. On n’aura malheureusement pas le temps d’en profiter longtemps, un petit repas à emporter (pour profiter du toit), une bière et au lit ! Le lendemain on doit être à la gare une heure avant le départ du train (à 7h45) pour acheter nos billets (ceux avec réservation doivent se prendre très longtemps à l’avance).

Nous voilà donc à la gare ! Pour la première fois, c’est rempli de touristes (jusque-là j’étais la seule dans tous les bus que j’ai pris) ! On se dit que ça va être galère de trouver une bonne place pour profiter de la vue mais finalement sans le vouloir on la joue stratégique et on monte en dernier, ce qui permet d’être (coincées) à la porte. On partage l’espace avec un couple d’amoureux chou et une bande d’adolescents bruyants mais super gentils avec qui on discute et partage quelques cacahuètes pendant le trajet. Les paysages qui défilent sont assez magiques, on achète des wades et on déjeune en admirant les plantations de thés défiler.

On descend à la gare d’Hatton et on enchaîne avec deux bus pour rejoindre notre guest house qui se trouve à 10 minutes à pieds du départ de la rando d’Adam’s Peak. Des petites filles trop chou nous offrent une glace à l’eau et on encore une fois, on se fait une séance ciné à travers les vitres du bus, le trajet est magnifique et très différent de tout ce qu’on a pu voir avec ses deux lacs et ses reliefs… On est tellement contentes de notre chambre avec vue (et du petit écureuil qui était au balcon pour nous accueillir) qu’on se pose pour écrire nos carnets et se reposer et on ne va même pas faire un tour dehors. Du coup on se fait bien entourlouper par le gérant qui nous dit que c’est la basse-saison est que tout est fermé (que neni, on s’en apercevra le lendemain). C’est donc repas (très copieux !) à la guest house puis dodo tôt, l’ascension se fait de nuit, on profite du peu d’heures de sommeil qu’on peut !

Levées à 2h, départ à 2h30 de la guest house et début de l’ascension à la frontale. Le gérant nous a indiqué le chemin et on le suit à la lettre (quelques jours avant un couple de vieux s’est perdu pendant 3h haha, bon c’est pas drôle et en vrai c’est très facile, donc c’est quand même un peu drôle). En arrivant on a le choix entre un chemin de terre à gauche et des escaliers à droite. On prend ces derniers, bonne ou mauvaise idée mais on arrive sous une forme de préau où quelqu’un nous met une ficelle autour du poignée en chantant (30 secondes pour Thaïs, 3 secondes pour moi, je devais moins mériter ses prières 😂). Et bien sûr, on nous demande de faire une donation (1000LKR). Vu le chemin et l’entretien que ça demande, je comprends… Sauf que quelques mètres plus loin, rebelote. Là c’est 5000LKR qu’on nous demande (sauf que c’est donation libre donc on donne 1000LKR). Bref, tout ça pour vous dire que l’Adam’s Peak est gratuit. Donc à votre bon vouloir de prendre le chemin de terre de gauche, de donner à la première, à la seconde ou à toutes les autres fois où on vous le demandera sur la route (bon et j’ai pas vérifié que c’était bien pour l’entretien).

Que vous dire de la montée à part que c’est drôlement dur… J’en ai grimpé des pics et fait des kilomètres dans les montagnes mais alors monter des marches… C’est pas la même. On a bien souffert. On se motivait comme on pouvait entre courses avec des inconnus (pas au courant du tout), petites pauses toilettes en pleine nature avec la peur des sangsues et racontage de vies (et pour celles et ceux qui veulent savoir, on a gagné la course malgré un départ peu prometteur). Pour finalement atteindre le sommet en 2h, soit à 4h30 du matin, de quoi attendre un moment le lever du soleil. Conseil : prenez un t-shirt de rechange en plus d’une bonne veste, on arrive trempé et il caille sévère !

Sur les marches, prêtes à voir le soleil se lever, on rencontre Thibault, un jeune français expatrié en Inde qui se fait régulièrement des week-ends express au Sri Lanka pour renouveler son visa, avec qui on partage cette matinée un peu magique. Quand le soleil se lève enfin, tout devient doré, on voit la brume en bas accrochée aux arbres et le sommet de l’Adam’s Peak y déposer son ombre en triangle. On va de spot en spot pour faire des photos et admirer la vue sur le lac.

La descente est bien plus facile (encore que, les genoux prennent cher), et on se rend compte qu’effectivement, arrivés en bas, il y a plein de petits restos ouverts un peu partout dans la ville. On en profite pour se faire un petit déjà’ de warrior à coup de pancakes (je vous passe l’épisode où je me casse la figure dans les escaliers du resto et manque de casser mon appareil photos, merci le filtre de protection). La douche chaude de l’auberge est salvatrice et on rejoint Thibault pour le bus, qu’on abandonne direct après de peur de rater notre train pour Ella. Le tuk-tuk est plus cher mais plus sûr pour cette fois et petit bonus, il nous arrête un peu partout pour faire des photos.

Du coup on arrive bien en avance à Hatton, on laisse nos gros sacs à la gare (le monsieur du guichet nous échange leur garde contre du chocolat 😂) et on fait un tour en ville pour déjeuner et être sur le quai à 13h (avec un train qui n’arrivera finalement qu’à 14h30…). C’est à ce moment là que j’ai du enlever et remettre une lentille en panique à cause d’un oeil trop sec sous le regard complètement ébahi d’un petit garçon (sa tête restera gravée dans nos mémoires pour longtemps !).

Le trajet en train est beaucoup, beaucoup, plus cool que le premier. Il y a vraiment moins de monde, on a accès à toutes les portes, on peut s’asseoir quand on est fatiguées, bref, c’est le bonheur et je vous confirme, c’est magnifique. Les paysages qui défilent sont tellement beaux… Et la fin du trajet dans la brume, magique ! Vraiment ne ratez pas cette étape si vous visiter le Sri Lanka, ce trajet en train est incroyable…

📍 KANDY

🚌 Bus Trincomalee-Kandy : 265LRK

🌿 Jardin botanique : 1100LKR
🕌 Le temple de la dent
🚂 Prendre le train !

📍 DALHOUSIE

🚂 Train Kandy-Hatton 2e classe : 150LRK
🚌 Bus Hatton-Dalhousie (au pied de l’Adam’s Peak) : 100LKR (x2)

⛰ Adam’s Peak : donation libre

De manière générale :
🏠 Hébergement : 1200-2000LKR / nuit
🛵 Tuk-tuk : ±60LKR / km
🍲 Repas : 200-400LKR
Un article “guide pratique” est en préparation 😉

Emilie

Photographe mariage et lifestyle basée à Toulouse, Emilie aime les gens un peu fous et plein d’amour, mais surtout, elle aime capturer tous ces petits moments de bonheur qui rendent la vie plus jolie ! De par son métier, elle pose souvent ses bagages aux quatre coins du monde et partage ses carnets de voyages par ici, entre DIY, expérimentations photographiques et bonnes adresses toulousaines ;)

4 Commentaires

  1. Reply
    Celine

    Bonjour

    je pars au Sri Lanka en février. J ai hâte!! Vos photos sont splendides quel appareil photo utilisez-vous ??
    Merci d’avance

    Céline

  2. Reply
    Aurélia - Tripinthecity

    Cette vue au-dessus d’un lit de nuages duveteux est magnifique ! Le Sri Lanka semble une belle destination, j’y réfléchis de plus en plus pour cette année … !

Laissez votre commentaire