Jordanie #3 : Petra

Aaaah Petra… Nos cours d’histoire-géo, Indiana Jones… Petra c’est un peu la photo qui représente la Jordanie (et pourtant, mon coeur a fini ailleurs, attendez de voir les trésors du prochain article…). Passage obligé donc, nous voilà parties pour découvrir ce célèbre site archéologique pour la “modique” somme d’une soixantaine d’euros. Argh. Je me console en me disant qu’ils en font bon usage pour préserver ces merveilles…

On est arrivées le matin directement de Dana, donc pas de levé de soleil pour nous mais il paraît que c’est assez fou à vivre de découvrir le Siq, petit canyon à l’entrée du site, à ce moment là. N’oubliez pas de récupérer une carte à l’entrée pour vous repérer, il y a plusieurs chemin à faire pour découvrir les différents “monuments” et points de vue…

Ce premier jour, on aura fait le chemin principal, puis le trail du lieu du sacrifice pour prendre de la hauteur. jusqu’à se rendre compte qu’on allait être du mauvais côté du Trésor (celui d’India Jones) pour le coucher du soleil, donc on est reparties et on a pris le chemin des tombes pour être du bon côté. C’était dur (heureusement on a croisé des chiots trop mignons) et une fois devant le Trésor, c’était pas fou-fou, du coup on a décidé de redescendre…. (pour info, des bedouins ont installé une tente où il y a indiqué qu’on est obligé de consommer pour voir la vue mais je pense qu’ils savent qu’ils n’ont pas le droit du coup on peut y aller sans problème et ils sont très sympas même si on ne leur prend rien!).

Une fois en bas, j’ai essayé d’emprunter un pseudo-escalier mais des enfants m’ont dit que c’était interdit (et il y avait effectivement un gros panneau qui indiquait que c’était interdit…). Mais comme je démordais pas d’avoir ma photo du Trésor à la golden hour EN HAUTEUR, je suis quand même allée vérifier auprès des policiers qu’il y a à l’entrée (je crois que c’est la police spéciale touristes). Et ils ont confirmé que c’était interdit. Mais…

MAIS ils m’ont dit que je pouvais grimper de l’autre côté mais que c’était une bonne partie d’escalade. Ni une, ni deux j’étais partie ! Tous les guides encore là me disaient que c’était interdit d’y aller seule, me siffler de descendre. Mais j’ai considéré que si des messieurs en uniformes m’avaient donné l’aurotisation, je pouvais 🤷🏻‍♀️ J’avoue c’était un peu galère (surtout en Birckenstocks) mais la vue en valait la peine ! Je les ai bénis. On a ensuite fait toute la route du retour avec eux, c’était trop chouette, ils nous ont expliqué plein de choses sur l’histoire de Petra, du canyon, vraiment trop adorables !

THE photo prise par ma petite Padawan Charlotte

On a ensuite rejoint notre hôtel, gros coup de coeur du voyage (bon non en vrai tous les soirs c’était la folie). On était dans little Petra, un mini village trop mignon, et on a dormi sur le toit d’un petit immeuble dans une tente toute bien aménagée. L’accès se fait par une échelle qui défie toutes les règles de sécurité.Et pour ne rien gâcher, il y avait des chatons trop mignons, un porc-épic (improbable), une vue de dingue et même une douche (froide, certes). J’ai fait mes petits étirements, j’ai admiré les étoiles et on a fait un gros dodo bercée par les “chants” d’un âne (c’est vraiment très moche les braiments)…

Après quelques courses dans le village pour le petit déj’, on est allées directement à pieds à la seconde entrée de Petra (la back exit road), des gardes au poste de contrôle vérifie qu’on a bien un ticket et on commence à marcher le long d’une route interminable pour rejoindre le site. Heureusement un vendeur est passé par là et nous a pris en stop pour nous rapprocher ! On a enchainé directement avec le chemin qui monte au Monastère, ça grimpe bien mais c’est tranquille et le jeu en vaut la chandelle tellement c’est beau… Mais on ne s’est pas éternisé : Aqaba nous attendait…

EnregistrerEnregistrer

Emilie

Photographe mariage et lifestyle basée à Toulouse, Emilie aime les gens un peu fous et plein d’amour, mais surtout, elle aime capturer tous ces petits moments de bonheur qui rendent la vie plus jolie ! De par son métier, elle pose souvent ses bagages aux quatre coins du monde et partage ses carnets de voyages par ici, entre DIY, expérimentations photographiques et bonnes adresses toulousaines ;)

4 Commentaires

  1. Reply
    Anne

    C’est un lieu qui m’habite depuis que j’y suis allée, j’ai toujours de l’émotion en regardant des images, même pas prises d’en haut!

Laissez votre commentaire