Cuba, VOYAGES

Cuba : guide pratique

Le voici, le voilà, l’article qui récapitule un peu tout ce qui fat savoir pour passer un chouette séjour sur la jolie île de Cuba ! Si vous pensez à d’autres infos, n’hésitez pas à les mettre en commentaire ☺️. Lets’ go !
;guide pratique cuba-1 copy

;

Monnaie

A Cuba, il existe deux monnaies. Pour simplifier, une locale et une pour les touristes (c’est le taux utilisé pour le commerce international) avec des taux conversion différents :
💰 1 CUC = 1 €
💰 1 CUP = 0,25 €

La réunification a été votée en 2013 mais pas n’est pas encore appliquée.

On peut payer partout avec les deux mais pour manger, pour les vendeurs de rue, etc. c’est mieux d’avoir des CUP car ils n’auront pas forcément la monnaie.  A l’aéroport, on peut seulement échanger des CUC, mais ensuite dans les villes, c’est très simple de se fournir en CUC. Nous on a dépensé 30 euros par personne, soit 120 CUP pour 15 jours.

INTERNET cuba city guide pratique-1-2

.;

Langue

Très peu de cubains parlent anglais. Si vous ne parlez ps espagnol, pas de panique, avec un petit guide et en faisant un peu d’effort, l’essentiel est facile à retenir et on s’en sort très bien, j’arrivais même à négocier le prix des casas 😉.

.

Transport

transport cuba city guide pratique-1-6

Bon alors question transports, il y en a à la pelle ! D’après ce que j’ai compris :
🚕 Taxi jaune : ils sont gérés par l’état et un peu plus cher
🚙 Vieilles voitures bien cabossées : ce sont des taxis officiels et les prix sont raisonnables
🚌 Bus : la compagnie officielle est Viazul, elle dessert les villes principales à très bon prix (confort !)
⛽️ Location de voiture : on n’a pas choisi cette option question budget mais ça doit être top de s’éviter toutes les négociations, bus complets et surtout, ça permet de s’éloigner des endroits touristiques.
✈️ Avion : on a rencontré des français qui avaient fait La Havane – Santiago en avion à petit prix
🚂 Train : il y a visiblement un train qui roule entre La Havane et Santiago, qui met un temps fou, qui est très précaire, souvent en retard… Bref, on a pas testé mais ça peut être marrant pour les aventuriers 😉
🚲 Vélos : vous pouvez facilement demander à votre casa pour en louer (10 CUC la journée à vinales – 5 CUC à Trinidad)
Stop difficile avec tous les taxis qui circulent et interdit ?
🚶🏻A pieds dès que vous en avez l’occasion !
👍🏼 Stop : on en a fait une fois mais sur route très peu fréquentée, sinon j’ai bien peur que vous ne soyez vus que par des taxis…
+ les petits tuc-tuc, etc.

J’ai tenté l’achat d’un ticket de bus « normal » pour aller à un endroit moins touristique et on nous a refusé l’achat, « réservé aux locaux »…

transport cuba city guide pratique-1-5transport cuba city guide pratique-1hebergement cuba city guide pratique-1-3

Et pour vous faire un petit topo pour notre voyage :
🚕 Aéroport – La Havane : 20 CUC
🚌 La Havane – Vinales = 12 CUC
🚌 Vinales – Cienfuegos = 32 CUC
🚌 Cienfuegos – Trinidad = 6 CUC
🚙 (En passant par El Nicho, 70 CUC à partager en 4 avec taxi soit 17,5 CUC)
🚌 Trinidad – Ciego de Avila = 9 CUC (🚙 25-20 CUC en négociant avec taxi co’ jusqu’à Moron)
🚙 Moron – Playa Coco = 50 CUC (+ le taxi est resté avec nous toute la journée)
🚙 Taxi Moron – Ciego de avila = 8 CUC
🚌 Ciego – La Havane = 27 CUC (on s’est arrêté à Jaguey pour aller à la Baie des Cochons*)
🚕 Baie des Cochons – Aéroport = 70  CUC (mais en ne s’y prenant pas à la dernière minutes, je pense qu’on aurait pu s’en sortir avec 50 CUC)

* Il est possible de s’arrêter au milieu d’un trajet avec Viazul, mais il faut payer pour la course entière quand même. Egalement possible de prendre un bus en route à certains endroits. Demandez au guichet de vente pour avoir des indications.

.

Hébergement

hebergement cuba city guide pratique-1-2

🏨 Niveau hôtel, il y en a très peu à Cuba. On en a vu à La Havane et Playa Giron et Cayo Coco essentiellement. Je vous les déconseille (je n’ai pas testé mais être héberger chez l’habitant est tellement génial, ce serait dommage de passer à côté de cette expérience).

🏠 Car en effet, à Cuba, n’importe qui peut louer des chambres de sa maison façon Airbnb. Il faut bien sûr que ce soit déclaré et les propriétaire paye des charges à l’Etat (ils vous demanderont d’ailleurs toujours votre passeport et doivent appeler chaque jour un centre pour indiquer les voyageurs hébergés).

Vous serez donc chez des cubains, avec ou sans salle de bain privative. Il y a des inspections très régulières et donc absolument toutes les casas qu’on a pu faire étaient toujours super propres. Vous pouvez également y manger (façon table d’hôte), y avoir le petit déjeuner (très, très, copieux, mais on préférait explorer la ville le matin pour faire des découvertes culinaires improbables !).

Comme toujours, certaines casas particular sont uniquement pour les touristes (signe bleu) et d’autres réservées aux locaux (signe rouge).

Mis à part à la Havane où on a payé 20 euros la chambre pour deux (mais il y avait quasiment toujours 3 lits), toutes les autres nuits, on s’en est tiré pour 15 CUC.

cafeteria cuba city guide pratique-1-3

.

Les repas

🍔 Il est facile de manger pour 1-2 CUC dans des petits boui-boui et avoir un plat complet et meme 0,5 CUC ou moins pour un bocadillo (sandwich) dans les « cafetaria » de rue (et plein d’autres gourmandises).

cafeteria cuba city guide pratique-1-2 (1)

cafeteria cuba city guide pratique-1-2

🍛 Dans les « restaurant », ça tournait plus autour des 3,5 CUC.

💧Il faut prévoir un petit budget bouteilles d’eau (2 CUC la grande bouteille) et attention car on en trouve pas forcément partout.

🍹 Et les cocktails dans tout ça ? Les mojitos et autres piña colada étaient souvent à 3 CUC (mais on a aussi trouvé à 1,5 et meme 1 CUC à Trinidad). Les bières tournent autour des 1,5 CUC.

Il y a très peu de superettes et le peu qu’il y a n’ont pas grand chose…

💡 Conseil : emportez dans vos bagages un tupperware pliable, comme ça dès que vous partez en expédition pour la journée, vous pouvez acheter des petits sandwichs, bocadillos, burgers et autres pour une broutille le matin et être tranquille le midi et éviter les trucs à touristes.

hebergement cuba city guide pratique-1-4

.

Internet

L’opérateur national (Ecsta) vend des cartes : Tarjeta Nauta. Pour 1,5 € vous avez un code qui vous permet de vous connecter 1h (vous pouvez l’utiliser en plusieurs fois) lorsque vous vous trouvez à certaines endroits, sorte de hotspots (places publiques, parcs, etc.). On les repère très vite car ils sont tous bondés de cubains ou touristes sur leurs téléphones.

On s’est fait avoir à La Havane à faire la queue 2h pour en acheter (oui, oui…) alors qu’il s’en vend au marché noir, soit dans des petites boutiques, soit directement sur les places. C’est certes un peu plus cher, mais payer 1 ou 2 euros de plus pour s’éviter 2 heures d’attente, c’est pas grand chose.

INTERNET cuba city guide pratique-1 (1)

.

En vrac !

Niveau sécurité, rien à signaler… Je ne me suis jamais sentie en danger. Cependant, les cubains sont pour certains bien relous. Les quelques fois où je suis allée me balader seule j’ai écourté car saoulée des petites réflexions, bruits de bisou sur le passage…  Une copine nous a même raconté que lors de son voyage, elle faisait du stop et il y avait un gars dans les buissons qui se tripotait la nouille. Bref. J’ai trouvé l’île sécuritaire mais je voyageais à deux avec un copain, mon ressenti n’aurait peut-être pas été le même seule.

Il faut un visa d’entrée ! Il coûte 25 € par personne et est utilisable jusqu’à 6 mois après son émission avec une validité de 30 jours à partir de l’arrivée sur l’île. Nous on se l’aie procuré auprès du guichet de notre compagnie aérienne directement à l’aéroport (mais on partait de Saint-Martin). Sinon il me semble qu’il faut voir avec le consulat de Cuba ou une agence de voyages.

Électricité : 110V et parfois 220V dans certains hôtels.

Il y a des sortes d’offices de tourisme : Infotur. N’hésitez pas à les repérer avant pour chaque ville. Pour avoir des informations, c’est vraiment top, et on est tombés que sur des cubains parlant anglais.

Et enfin, je voudrais vous conseiller une application juste merveilleuse que j’utilise dans tous mes voyages et qui a été particulièrement utile sur une île avec très peu de connexion Internet : Sygic Travel. Elle permet de télécharger les cartes hors-ligne de villes/pays et contient plein d’infos : lieux à visiter, hébergement, resto, etc. Vous pouvez ajouter vos lieux, créer des parcours pour vos journées, etc. Elle coûte 10 euros et ensuite vous pouvez télécharger autant de cartes que vous le souhaitez.

.

Notre itinéraire sur 2 semaines

Capture d’écran 2017-04-03 à 00.07.51

Les articles :
1️⃣ La Havane
2️⃣ Viñales
3️⃣ Cienfuegos
4️⃣ Trinidad
5️⃣ Cayo Coco
6️⃣ Baie des cochons

Article précédent Article suivant

Vous allez sans doute aimer :

2 Commentaires

  • Répondre Mademoisellevi 4 avril 2017 at 12 h 01 min

    WAOUH
    Je suis fan fan fan de tes photos
    J’ai tellement envie d’y aller ! <3

  • Laisser un commentaire