LIFESTYLE, TOULOUSE

Vente aux enchères de célibataires au Vasco #6 !

Pour les habitués du blog, vous savez que Saint-Valentin rime avec vente aux enchères par ici ! Pour les autres, vous n’allez pas tarder à le découvrir 😉 Chaque année, le Vasco Le Gamma organise une soirée spéciale pour les coeurs solitaires (ou pas). Ca me fait d’ailleurs pensé à une citation qui a pas mal tourné ces derniers temps « Si tu es triste d’être seul à la Saint-Valentin, souviens-toi que personne ne t’aime non plus les autres jours de l’année. » Mouhahahahaha.

Vasco-93

Je reprends un peu le concept à zéro pour ceux qui débarquent ! Le principe de la soirée est de mettre à la vente 10 célibataires qu’Audrey aura soigneusement sélectionné les semaines précédent la fameuse. Après de courtes présentations derrière le bar tout au long de la soirée, nos 10 célibataires sont tour à tour vendus à partir de 23h. Cette année, c’est Coco qui se chargeait de la vente, une bien jolie commissaire priseur ! Priseuse ? Hum. Dans la salle on enchéri, et le vainqueur remporte un rendez-vous avec l’objet de la vente. Rendez-vous sponsorisé par le Vasco avec un pichet de punch ou sangria offert !

Oui mais les sous dans tout ça me direz-vous ? Et bien ils sont reversés à une Association ! Cette année, c’était Pédiatres du monde, représentés par la première célibataire vendue, la belle Alexandra. Argument suprême pour vendre ses copines auprès des garçons présents : 66% de déduction d’impôts 😉

Vasco-1 Vasco-3

Vasco-4

Car oui, une fois n’est pas coutume, après avoir proposé à la vente deux de mes plus beaux copains, c’est Mily qui s’y est collé cette année ! Et je dois dire que j’étais plutôt fière de mon lot qui s’est très bien vendu 😉

Vasco-11

Vasco-18

Vasco-13

Alors oui le bar est plein à craquer ce soir-là et on a du mal à bouger le petit orteil, mais passé ça, ça donne de sacrées chouettes soirées à chaque fois ! Déjà qu’en temps normal, on a tendance à être très sociable par chez moi, là c’est pire, enfin encore mieux, enfin vous voyez… Tout le monde parle à tout le monde, on rencontre tout le temps des gens trop cool (bon ok, aussi des lourds, mais on peut pas tout avoir hein).  Et à ne pas oublier, le bar est rempli de célibataires, dont de beaux spécimens…

Voilà. Vous connaissez toute l’histoire maintenant. Ou presque 😉

Vasco-37

Vasco-21

Vasco-22

Vasco-30

Vasco-39

Vasco-42

Vasco-46

Vasco-54

Vasco-59

Vasco-67

Vasco-53

Vasco-68

Vasco-88Vasco-86

Vasco-89

Vasco-90

 

 

Article précédent Article suivant

Vous allez sans doute aimer :

3 Commentaires

  • Répondre Aymeric 18 février 2016 at 0 h 15 min

    Han fun !

    Et toi tu étais pas en « lot » ?
    Par ce que proposer les coupains à la vente c’est sympa, mais ils peuvent se venger ahah !

    • Emilie
      Répondre Emilie 18 février 2016 at 10 h 25 min

      Toi t’as pas cliqué sur les liens du blog !!! Et de toute façon cette année, il me manquait un critère essentiel à la vente… 😉

      • Répondre Aymeric 21 février 2016 at 13 h 14 min

        Effectivement après avoir lu me liens !
        Et je ne peux pas croire que ta « canonnitude » soit le critère qu’il manquait

    Laisser un commentaire