PHOTOGRAPHIE

Se remettre les idées au clair…

Parfois, je me perds un peu entre ce que j’aime photographier, ce qu’on me demande de photographier ou même ce que je pense qu’il faudrait que je photographie. En avoir fait mon métier est surement une des meilleure décision que j’ai prise de toute ma vie, mais si j’adore mon métier par dessus tout, je lui reproche aussi bien souvent de m’avoir éloigné de la photo « plaisir ». Celle qu’on prend juste comme ça, pour nous, pour se souvenir. Sans aucune pression, sans aucune attente…

Alors régulièrement, je me force à oublier et à me laisser porter.

lecture magnum livre reussir photos inoubliables avis planche contact 3

Je ne suis pas une accro aux bouquins, mais parfois, je tombe sur des livres qui, sans raison a première vue, me fascinent. A première vue, car au-delà du plaisir de les lire, ils m’amènenent souvent à me poser des questions sur moi-même, sur ma façon de voir les choses et me font avancer… C’est ce qu’ont fait Magnum : Planches-contacts (dont je vous avais déjà rapidement parlé ici) et Réussir des photos inoubliables.
de George Lange.

lecture magnum livre reussir photos inoubliables avis planche contact 1
lecture magnum livre reussir photos inoubliables avis planche contact 4

Magnum : Planches-contacts

A la première lecture, ce livre émeut, remplis des photos certainement les plus marquantes du siècle. On se replonge dans l’histoire du monde à travers des clichés magiques qui ont marqué beaucoup d’entre nous. On prend plaisir à découvrir le récit  qui se cache derrière chacun d’eux.

Pour la photographe plein de doutes que je suis, ce livre m’a permis de prendre conscience que derrière une photo bluffante se cache souvent une chance incroyable. Mais il m’a surtout rappelé que la chance se provoque. Derrière les humbles récits de chaque photographe de la célèbre agence Magnum, on découvre que si celui-ci s’est souvent surpris lui-même de son cliché, il n’y a pas vraiment de hasard…

La chance se provoque, en photographie comme dans la vie.

lecture magnum livre reussir photos inoubliables avis planche contact 2

Réussir des photos inoubliables

Je ne sais pas pourquoi, surement du au titre bien trop racoleur et  « sûr de soi » à mon goût, je me suis demandé en quoi ce livre pouvait bien aider à réaliser des images « inoubliables ». Par simple curiosité donc, je l’ai ouvert m’attendant à découvrir les mots d’un photographe vaniteux expliquant son art.

J’avais tout faux. C’est les mots remplis de douceur d’un photgraphe amoureux de la vie que j’ai découvert en lisant l’introduction.

« Tout a commencé là, à l’âge de sept an : devant le garage de mes parents à Pittsburg, appuyé contre leur Chevrolet blanche, un petit appareil photo à la main. […] J’ai eu envie de capturer dans mes photos cette douceur de vivre ».

Ayant bien des lacunes en terme techiniques, je me sers cependant de mon appareil comme je conduirais une voiture, mes doigts se déplacent sans réfléchir sur les différentes molettes et boutons pour faire mes réglages. Je sais que si je dois apprendre encore et toujours, ca se fera désormais en côtoyant des photographes de talent et non dans les livres. « Reussir des photos inoubliables » était donc mal parti pour finir dans ma bibliothèque.

Sauf qu’ici, nul conseil de vitesse d’obturation ou de colorimétrie. Pour George Land, c’est son coeur et son âme qu’il faut penser à régler avant de prendre une photo.

Ses conseils ne sont pas transcendants. Aucune formule magique. Ses clichés touchent par leur douceur sans éblourir par leur technicité. Et si ses conseils paraissent parfois futiles (chaque page représente une photo accompagnée d’un conseil et de quelques explications sur la genèse de la photo), il n’en est rien. Tout parait logique et évident et pourtant… Pourtant, ça ne fait pas de mal de nous rappeler à l’odre de temps en temps.

Les appareils photos deviennent si performants, les lieux époustouflants si faciles d’accès, qu’on en oublie parfois l’essentiel, un petit détail d’une scène de vie, un sourire, un bisou…

Ce livre trouvé au rayon « Photographie » de la Fnac ne m’aura rien appris en photographie, mais il m’en aura appris un peu plus sur la vie. Je vous le disais en début d’article, je me perds régulièrement, j’oublie prfois de regarder le monde qui m’entoure avec des yeux d’enfant à cause de la place « professionnelle » qu’a pris la photo dans ma vie. Les mots de George Lange ont donc raisonné en moi comme une petite voix intérieure qui viendrait me faire des piqures de rappel : mettre sa tête en pause et ouvrir un peu plus son coeur pour capturer toute la beauté du monde et des personnes qui nous entourent.

lecture magnum livre reussir photos inoubliables avis planche contact 6

Article précédent Article suivant

Vous allez sans doute aimer :

4 Commentaires

  • Répondre Bastien 10 décembre 2015 at 13 h 59 min

    Comment tu fais trop genre que t’as une bibliothèque immense 😛

    • Emilie
      Répondre Emilie 11 décembre 2015 at 10 h 39 min

      Hélène c’est ma Instagram Wife et sa maison mon Instagram Home 😉

  • Répondre Maïda 11 décembre 2015 at 10 h 15 min

    Tu as les mots juste… C’est tellement vrai et tellement beau. <3
    Il faut savoir prendre du recul régulièrement pour pouvoir revenir à l'essence même de la photographie : photographier pour vivre pleinement.

  • Répondre bruno edouard 14 décembre 2015 at 12 h 53 min

    Salut j’ai adoré cette article pour son coté remise en question. Il y a de cela 2 ans je me suis posé la question sur comment j’aime faire de la photo. La seule réponse que j’ai c’est avec « Envie ».

    J’ai eu envie de faire de la photo pour montrer aux gens comment je voyais les choses.
    J’ai envie de faire de la photo pour comprendre les choses.

    La photo qui me plait c’est donc celle qui m’a poussé à comprendre, à penser, à découvrir et à montrer.
    C’est comme ça que la photo me plait. Elle me touche, me surprend et parfois me demande de l’effort pour me dépasser.

    Quand je shoote pour quelqu’un en suivant un thème qui ne me passionne pas je ramène à la technique avant tout afin d’être sur du résultat. Mais quand on me laisse un peu de liberté alors de suite cela devient plus « fun » car j’ai la possibilité d’essayer de créer, de m’amuser.

    le livre « Réussir des photos inoubliables » (de mon point de vue) a raison la technique change selon l’appareil, l’optique et autres accessoires. Mais immortaliser notre pensée/ce que l’on voit/ ce qui nous touche ne dépend que de Nous. Donc le point technique n’est pas nécessaire; il faut ouvrir les yeux et son esprit.

    Les beaux livrent c’est bien mais si tu veux de l’inspiration mais aussi trouver/retrouver l’envie de te faire plaisir, tu peux aussi aller sur Flickr (ou autres 500px …) et te laisser inspirer. alors là j’entends de suite des débats sur les idées etc etc… mais je pense que ce n’est pas le propos ici. l’inspiration est sur tous les supports possibles (photos, videos, musiques …). Ce support contient de petites perles de génies (oui dans un grand foutoir de tordus lol )
    Donc laisses trop flâner de temps en temps dans ces flots, tu seras surement surprise.

    En tout cas Merci pour tes articles et à bientôt.

  • Laisser un commentaire