Maroc, VOYAGES

Pique-Nique au lac Izourar

Le troisième jour fut finalement le bon pour partir à la découverte du lac d’Izourar ! Après avoir avalé quelques dizaines de crêpes (en exagérant à peine…), nous nous sommes mis en route. La petite maison que vous voyez sur la colline sur la photo de dessous, c’est justement Touda ! Pour vous dire la superbe vue qu’on avait…

Le Haut-Atlas (et peut-être le bas, faudrait que j’aille vérifier tiens…) est le lieu parfait pour les randonnées. Les paysages, comme vous avez déjà pu un peu le voir, sont juste magiques, ils changent d’une vallée à l’autre. Les points de vue sont à couper le souffle… J’avais envie de gravir tous les sommets pour profiter de panoramas surement aussi fous les uns que les autres. C’est vraiment le rêve pour tous les marcheurs et amoureux de la montagne (ou pour le devenir en tout cas). Des balades, allant de quelques heures à plusieurs jours, sont organisées directement par Touda si on a envie de se faire guider dans les montagnes par Ahmed. En plus (même si ça ne me concernera pas avant plusieurs longues années j’ai trouvé ça super), les enfants peuvent aussi être de la partie, comme ça a été le cas pour les deux garçons de Saïd ce jour-là. Ils se sont éclatés à dos de mule.

Une fois en haut, il me semble qu’on est passé de 2400m à 2900m d’altitude, tout en douceur, Ahmed a commencé à nous installer un petit endroit pour pique-niquer aux petits oignons. Il a fait chauffer le thé pendant qu’on découvrait la beauté du lieu. Au loin, on pouvait apercevoir les enfants du village montés pour une partie du foot près du lac, si c’est pas un des meilleurs spots du monde pour une partie entre copains… On a eu droit à un délicieux repas chaud, pique-nique de rêve, et après un peu de digestion, on s’est remis en route !

Le retour fut tout aussi facile (en tout, on doit marcher dans les 4h), avec une magnifique vue sur la vallée. On est redescendu par la vallée et ses cultures, pour remonter à Touda où nous attendait un super goûter préparé par Fatima et Nejma.

J’ai eu envie de redescendre faire un tour au village avant le dîner, comme une envie de ne pas perdre une seule petite miette de ce voyage. On a retrouvé deux adorables petites filles avec qui on avait passé un peu de temps la veille et qui étaient toute contentes de nous retrouver. Celle au foulard orange me faisait rire, elle me demandait tout le temps de la prendre en photo en me faisant des regards perçants dignes des grands mannequins et des poses à la Vogue. Et celle au le foulard violet m’a fait complètement craqué tout le séjour, mais je crois que c’est parce que son sourire me rappelait énormément ma Kali ! A chaque fois qu’on les croisait, on avait droit à un petit bonjour de la main et des sourires pétillants…

Quand on est revenu à Touda, c’était la fête : Ahmed, Brahim, notre super chauffeur, le guide d’un groupe de touristes allemands de passage… Tous avait récupéré des bassines ici et là et avait commencé une petite session musicale improvisée ! Ils ont ensuite récupéré de vrais instruments et nous on offert un bon moment de rigolade et de danse. Une petite mamie trop mignonne était montée du village avec un bébé et dansait aussi, elle n’arrêtait pas de rire contrairement à ce que peut laisser penser la photo.C’était un joli moment de partage, clôturé par un délicieux tajine…

Article précédent Article suivant

Vous allez sans doute aimer :

Aucun commentaire

Laisser un commentaire