Maroc, VOYAGES

Direction la vallée d’Ait Bougmez…

Il y a une semaine de ça, mon coeur commençait à se serrer en me disant que j’allais bientôt devoir quitter le Maroc, ses montagnes, ses paysages et surtout ses habitants auxquels je m’étais énormément attachés en quelques jours… 
Heureusement, une bonne centaine de gigas de photos à trier m’attendaient à mon retour et mine de rien, ça aide à se remettre doucement d’un si beau voyage. J’avais hâte de partager toutes ces belles images avec vous !
Voici donc ma semaine dans les vallées de l’Atlas à la découverte des villages berbères, organisée par Saïd Marghadi, le fondateur de l’Ecolodge Touda, en compagnie de deux bloggueuses toulousaines : Christel de Voyage & Féminin et Sylvie du Coin des Voyageurs, ainsi que de Mandy de Why Morocco, blogueuse canadienne.
Nous sommes arrivées à Marrakech via un vol EasyJet mardi matin… Le réveil a un peu piqué mais j’étais surexcitée à l’idée de cette semaine, alors avec un muffin et un chocolat chaud, ma courte nuit a été oubliée… 
Avant de partir, j’avais voulu jeter un oeil sur Pinterest histoire d’avoir une petite idée de là où j’allais atterrir mais aucune trace d’Ait Bougmez et autres villages au programme. Mais peu importe, je suis plutôt du genre à aimer les surprises, alors je n’ai pas cherché plus loin et je suis partie à l’aveugle, impatiente de découvrir le Haut-Atlas. 
A notre arrivée, un chauffeur nous attendait et 5 heures de route plus tard à admirer de magnifiques champs de coquelicots, à se perdre dans les montagnes sur des petites routes sinueuses, à croiser des villageois marchant au milieu de rien… Nous sommes enfin arrivée à Ait Bougmez, petit village berbère au bout de la vallée du même nom, au bout du monde à mes yeux. 
Le moment venu de rencontrer les belles personnes avec qui nous allions passer les sept prochains jours à se créer des souvenirs inoubliables. Rencontre qui annonçait de beaux moments à venir : Ahmed et Fatima étaient en train de construire un four à pain à côté de la maison sous l’oeil attentif de Pauline, stagiaire à Touda pour quelques temps. Nous avons également enfin pu rencontrer Saïd, à l’origine de ce projet, et sa petite famille venue l’accompagner pour les vacances. 

Vivant en France, c’est donc Ahmed et Fatima qui tiennent la maison lorsqu’il n’est pas là. Ahmed, c’est le fils du chef du village, Ali, arracheur de dents de son état dont je serai amener à vous reparler… Fatima, c’est la grande soeur de Saïd, une petite perle au milieu des montagnes à qui on a envie de faire des câlins à longueur de journée. On la voudrait en soeur, en mère, en amie… Inutile de parler la même langue avec d’aussi jolies personnes, les clins d’oeil suffisaient.
Tout ça dans un décor à couper le souffle… Des montagnes à perte de vue, des sommets enneigées et une vallée luxuriante, parsemées de pommiers en fleurs et d’iris. A partir de ce moment-là, mes yeux n’ont plus arrêter de briller d’une semaine !

Une fois le four terminé, et un bon repas englouti, nous sommes descendu rencontrer Ali, le fameux chef de village, arracheur de dents, qui nous a accueilli à bras ouverts pour un thé à la menthe dans son salon. On a un peu parlé de son métier, mais comme dans les jours qui ont suivi, on est directement aller le voir en pleine action lors d’un marché dans la vallée voisine, je garde le suspens encore un peu et vous reparlerai de lui dans un autre article…

La fin de journée commençait à tomber sur la vallée lorsque nous avons terminé, l’occasion de se promener dans les jolies petites ruelles de ce village berbère qui nous était encore inconnu et de découvrir des enfants aux yeux pétillants qu’on allait apprendre à connaître au fil des jours…

Nous sommes ensuite remontés à Touda pour profiter de la vue sur la vallée au coucher du soleil et grignoter mes premières crêpes marocaines (qu’est-ce que je n’ai pas fait ce jour-là, une fois en bouche, ce fut la fin, mon quota à la journée n’a fait qu’augmenter de jour en jour pour finir sur un cours de cuisine dont je vous livrerai bientôt les secrets…), servies par la jolie Nedjma, autre personne de Touda à qui on s’attache en quelques secondes.

Je ne me suis jamais lassée de cette vue en sept jours et j’en ai fait des centaines de photos à chaque fois qu’un nuage bougeait ou que la luminosité changeait… Préparez-vous à voir Ait Bougmez sous toutes les coutures et à toutes les heures dans les prochains articles… 

Le soir est tombé bien vite et le réveil à 5h s’est fait ressentir, on a donc profité d’un merveilleux repas au coin du poêle, découvert la soupe berbère et manger un délicieux tajine préparé par les filles. A même pas 22h on était toutes dans nos lit, de belles images plein la tête et en un claquement de doigts, tout le monde dormait profondément !


Article précédent Article suivant

Vous allez sans doute aimer :

6 Commentaires

  • Répondre Anne 19 avril 2015 at 16 h 13 min

    La vallée est magnifique, vous êtes une bande de veinardes!

  • Répondre Madame Renard 19 avril 2015 at 16 h 54 min

    Tes photos sont à couper le souffle, vivement la suite! Une mention spéciale pour celles du père et de son fils qui débordent de douceur, notamment celle près du thé qui est juste magnifique…

  • Répondre Sophie M. 20 avril 2015 at 6 h 08 min

    WOW… Cet article est une magnifique introduction à un voyage dont je ne veux pas perdre une miette!

  • Répondre Sylvie 20 avril 2015 at 7 h 35 min

    Whaou ! Magnifiques photos pour ce voyage qui nous laisse de très beaux souvenirs. Très bonne idée, le récit chronologique.

  • Répondre Two Travelling Birds 20 avril 2015 at 9 h 26 min

    Magnifique…je remarque que dans tous les commentaires plus hauts il y a ce mot, mais que dire d'autres c'et tout simplement splendide, lumineux, j'adore :)

  • Répondre lescausettesdecelestine 20 avril 2015 at 15 h 16 min

    Rhooo, c'est vraiment cool! Et beau!

  • Laisser un commentaire