LIFESTYLE, TOULOUSE

Un vendredi soir au Vasco…

Mercredi soir (oui, l’article s’appelle « vendredi soir », mais j’y viens…), y a quizz au Vasco, et j’avoue y être un peu (beaucoup) souvent… Mais cette semaine, personne n’était dispo pour m’accompagner ! Qu’à cela ne tienne, j’ai quand même enfourcher un velib’ et suis partie à Saint-Cyp, me disant que je trouverais toujours de chouettes gens sur place. Et ce fût le cas ! J’ai reconnu quelques visages croisés lors de la soirée « vente aux enchères » (remember), et on a passé un trop chouette quizz ensemble !
Vendredi soir (venons-y), rien de folichon de prévu mais pas envie de passer ma soirée dans mon canap’, (et mes potes dispersés à droite-à gauche, à croire que vous voulez plus me voir hein…), croisé à une folle envie d’un Pictionnary et de bières (ça peut arriver à tout le monde), j’ai envoyé un petit message à ces mêmes chouettes personnes et on s’est retrouvé avec Mily autour de quelques bières à faire des parties de Duplik et Time’s Up. Au détour de la conversion, j’entends les mots « Planète Rock », je demande de répéter… Et oui, il sortent bien dans un de mes endroits préférés de Toulouse, où tu peux danser sur du ACDC et du Blondie jusqu’au petit matin… On a donc fini la nuit là-bas. 
Soirée du vendredi soir improvisée juste comme je les aime.

Mercredi soir, « une de ces gens chouettes » me disait qu’elle avait prévu une rando raquettes ce dimanche mais sans certitude d’avoir une place avec son club. Je lui dis que j’en fais une et que si jamais, elle est la bienvenue ! Et on s’est retrouvé à passer un super dimanche sous le soleil de Bethmale…
Enfin bref, tout ça pour dire que si ce fameux mercredi soir, j’étais restée sous mon plaid, ma semaine aurait été bien moins remplie et bien moins jolie. Et que si on attend après les autres pour se bouger, on passe à côté de belles rencontres. Et que toutes les fois où j’ai décidé de rester quelque part seule, je me suis toujours retrouvée un verre à la main à découvrir de jolies personnes. Alors je vous souhaite d’oser, et je vous en souhaite de toutes aussi belles, des rencontres…
Article précédent Article suivant

Vous allez sans doute aimer :

Aucun commentaire

Laisser un commentaire