MODE + BEAUTE, TOULOUSE

L’Atelier d’Amaya…

On passera sur mes cheveux de folle (ma mamie dirait que c’est le vent qui m’a coiffé, et elle n’aurait pas tout à fait tort)… Non, on se concentre sur mon nouveau petit bijou que je ne quitte plus et qui m’a gentiment été offert par une petite boutique plus qu’adorable à Toulouse, j’ai nommé : l’Atelier d’Amaya !

Je ne vous raconte pas qu’elle a été la torture de devoir choisir parmi toutes ces petites beautés. Mais finalement, le coeur a ses raisons que la raison ignore et j’ai jeté mon dévolu sur ce joli bracelet qui me rappelle ma chérie d’amour de toujours… Buffy. Les amoureux de Whedon comprendront, les autres, peu importe. Quoi qu’il en soit, si j’ai un peu hésité de part le caractère religieux à l’opposé de toutes mes convictions, je ne regrette pas mon choix « Buffyesque » et je n’ai plus peur des vampires en rentrant le soir…
Mais maintenant, vous vous demandez toutes (et tous pour pouvoir faire de trop chouettes cadeaux à vos amoureuses), où est cette petit boutique… Et bien bougez pas, je vous raconte tout ça !

L’Atelier d’Amaya est une petite boutique située 11 rue Antonin Mercié en plein centre de Toulouse, qui a également une grande soeur à Bordeaux et une petite à Lyon depuis peu. Ce que j’aime par dessus tout à l’Atelier d’Amaya, c’est son histoire… Tout a commencé entre une mère et une fille, Laure et Amaya, créatrices de bijoux qui d’un atelier improvisé dans leur salon ont réussi, en quelques années à ouvrir des boutiques dans trois des plus jolies et plus grandes villes de France. Moi je dis, chapeau les filles !

Tantôt pierres précieuses, tantôt argent ou plaqué or, les bijoux de l’Atelier d’Amaya se déclinent à l’infini mais gardent toujours ce côté gris-gris que j’affectionne tant. La finesse des bracelets fait qu’ils se suffisent à eux-même, ils sont pourtant sublimés lorsqu’on les superpose… 




Il y en a pour tous les goûts et pour tous les âges. Des bijoux imposants aux plus discrets, pour les hommes ou même pour les tous petits. Ca change des gourmettes un peu has-been offertes par les mamies. 

Mais le mieux dans tout ça c’est le pourquoi de l’Atelier d’Amaya… En effet, la boutique ne porte pas ce nom par hasard. Si vous aurez toutes et tous compris d’où vient le doux prénom d’Amaya, l’Atelier n’est pas innocent non plus. En effet, le concept veut qu’à côté des bijoux déjà tout prêts en boutique, chacune puisse se confectionner « son » bijou. C’est ainsi qu’en plus de passer une heure à choisir parmi toutes les combinaisons exposées, on peut également passer deux heures de plus à créer son bijou sur mesure. Galons de soie, cordons, rubans liberty et autre lanières de cuir, vous trouverez forcément votre bonheur. Le tout est à mixer avec breloques et médailles. Une fois votre choix fait, les filles de la boutique se chargent de confectionner votre bijou.

Et cerise sur le gâteau, on peut aussi demander une gravure, dernière petite touche de personnalisation qui fera tout son charme à un bijou qu’on offre ou qu’on reçoit… A bon entendeur 😉

Et là, là… Vous pensez que j’ai terminé. Et bien non ! Non, parce qu’il y a encore un truc trop chouette à l’Atelier d’Amaya, c’est que si on se lasse de notre bijou ou si on a envie de changer, etc. Et bien on peut redispatcher (quel joli mot) comme on souhaite : on garde le ruban et on change la médaille. On adore notre petite breloque mais on en a marre de la petite cordelette, paf, on vient à la boutique et on demande à en faire un collier… Des possibilités infinies, moi je vous le dis ! Une fois que vous y avez goûté, vous ne pouvez plus vous arrêter…


Je pourrais passer des heures à parler de bijoux avec vous mais je vous en ai déjà montré bien trop, je ne peux que vous conseiller d’y faire un petit arrêt lors de votre prochaine virée shopping et de juger par vous même !

Article précédent Article suivant

Vous allez sans doute aimer :

1 commentaire

  • Répondre http://BusinessFirstFamily.com 14 août 2015 at 12 h 16 min

    You can’t always trust what you read online. However, I do trust you!

  • Laisser un commentaire