LIFESTYLE

Un quart de siècle au Pays Basque

La semaine dernière, Laura est arrivée au nombre fatidique de 25 années ! Et pour fêter ça comme il se devait, et aussi du fait que ce soit une sportive dans l’âme, elle nous a tous amené dans le petit village d’Espelette où avait lieu la fameuse Course des Crêtes. Moi perso, on me met « Course » et « Crêtes » dans la même phrase, mon cerveau se met en pause direct… A ça il faut rajouter les 40°C à l’ombre… Du coup, j’ai opté pour la bière rafraichissante dans un petit bar pendant que les copains perdaient des litres de sueur dans la nature. La bière aussi ça draine. D’abord. J’en ai profité pour faire quelques photos de ce magnifique village qu’est Espelette !

Après quelques étirements, les photos en mode « coureurs encore frais » et mine de rien, des retrouvailles (ça faisait 3 semaines que je l’avais pas vu ma Laura, saleté de Canda…), toute l’équipe est partie, et toute l’équipe est revenue ! Entre temps, il s’est écoulé deux bonnes heures quand même ! Je suis drôlement fière de ma blogueuse beauté préfére ! Et elle a la classe même avec une casquette Belin et un t-shirt jaune… Admirez.

Après toutes ces émotions, on a tous fait un plouf dans la piscine du Camping, puis petit apéro sur la terrasse du Mobil-home. Ca m’a donné envie de vacances. A un point. Bref. Laura et son amoureux avaient ramené des trucs trop bizarres. Genre un truc tout gluant qui venait de la mer, ou un saucisson en forme de camembert… 
On est ensuite retourné à l’endroit des tortures de l’après-midi, le doux village d’Epelette, où avait lieu le mega repas de la Course des Crêtes. Plus de 3500 personnes à partager ensemble un bon moment, de bon produits… La fête fût à la hauteur de nos espérances ! Paquito géant, bandas, un bouc, des bénévoles adorables, des petits pois en lévitation… Et j’en passe.

Nos trop chouettes serveuses pour le repas !
Les plus beaux…
Des fois, y a eu des petits ratés ^^

Vous le voyez sur la photo de droite ? Cherchez pas sur la gauche, il y est déjà plus ^^

Le lendemain, réveil difficile, douche froide pour certains, mais tartines de Nutella… On est partis profiter de cette seconde et dernière journée au Pays Basque pour faire un tour à Biarritz. J’ai de nouveau été en mode Martine à l’Océan quand j’ai découvert qu’à 13h, l’eau était arrivée au niveau de mes pieds, et qu’une heure après, plus un grain de sable n’était visible… C’est là que j’ai compris pourquoi y avait des gens sur les margelles en haut depuis le début. J’ai fait trempette des orteils, l’eau était juste glacée. Méditerranée, je t’aime.

Et enfin, un dernier apéro offert par Laura et un délicieux repas au Bar de la Côte. Situé juste en face de la plage, un personnel tout gentil (même si quelques ratés comme Fanny qui a eu son assiette quand tout le monde avait fini la sienne) et une table suffisamment grande pour nous accueillir tous les douze à l’improviste ! Bref, que du bonheur. Ce fût bien trop court. Sur ce, je m’en vais jouer une grille de Loto (les vacances toute l’année, ce serait quand même le pied).

Encore un merveilleux anniversaire ma jolie !
J’espère que cette année sera pleine de belles choses…
Mais pour l’instant, ça a l’air plutôt bien parti 😉
Article précédent Article suivant

Vous allez sans doute aimer :

4 Commentaires

  • Répondre Caribou 12 juillet 2013 at 14 h 10 min

    Héhé, j'y étais également pour soutenir mon homme et des amis ! c'était bien sympa :)
    et le soir, GROSSE AMBIANCE !!!!
    même si je me suis couchée avec des acouphènes, j'ai vraiment passé un très bon moment :)
    Rdv l'année prochaine ?!

    • Répondre Emilie 19 juillet 2013 at 20 h 27 min

      C'est clair, c'était excellent !!! Ils ont fait quelle course ?
      J'espère pouvoir y être l'année prochaine, mais toujours en supportrice ^^

  • Répondre Nono 13 juillet 2013 at 20 h 06 min

    Waouh ! Ca donne vraiment envie !! Vivement mes vacances pour que je retrouve cet air de fête dont tes articles sont plein !! 😉

    • Répondre Emilie 19 juillet 2013 at 20 h 27 min

      C'est quand finalement ? En même temps je demande ça, tu vas être tout le temps en vadrouille non :) ?

    Laisser un commentaire