LIFESTYLE

J’ai testé pour vous : adopteunmec.com (Chapitre 5 : avoir le coeur brisé)

Bon ok, ok… J’exagère peut-être un tout petit peu… Mais « être triste au bout de 2 jours pour un inconnu qu’on n’a même pas rencontré » ça ne rentrait pas ! Alors oui, je vous parle des boulets, des cas que je rencontre (bon, j’ai aussi parlé des choeuttes moments, ne l’oublions pas), aujourd’hui, je me dis que j’ai peut-être étais le boulet ☺ Non, sans rire, après une relation de 7 ans, je ne suis certainement plus très douée pour la drague ^^ Honnêtement, je ne pensais plus faire d’article sur adopteunmec.com, je ne pensais même plus y retourner pour tout dire. Puis finalement, j’aime bien partager ces petits bouts de vies avec vous… Alors je me lance !
Je me suis complètement lassée du site. J’ai fait 2-3 rencontres avec des gars très gentils, plutôt mignons, mais ce que je pensais au tout début se confirme : ça casse tout. Le fait de se rencontrer sur un site, de savoir qu’on est là tous les deux à voir si ça colle ou pas. Je sais pas. Ca me botte vraiment pas. Je n’y crois plus, enfin, je n’y ai jamais cru, et je n’y croyais plus. Puis une après-midi, je croise l’onglet « adopteunmec » des yeux et je me dis « tiens, je vais aller regarder mes charmes ».

Là je fais une parenthèse qui n’en est pas vraiment une puisqu’elle va amener à la suite de l’histoire, mais, elle a son importance. Il fait gris, tout le monde le sait, il pleut, on en peut plus. Bref. Pourquoi je vous dis ça ? Parce que je me suis toujours dis que (attention gnagan-itude à venir) le soleil n’est pas dans le ciel mais dans les gens qu’on aime. Et ça peut paraître bête mais c’est vrai, quand je suis avec eux, peu importe la pluie, peu importe la fatigue, les ennuis, je suis bien, je suis réchauffée. Je peux même vous avouer un truc, quand j’écoute Dans les yeux d’Emilie de Joe Dassin, je rêve que quelqu’un écrive un jour une aussi jolie chose pour moi, ou tout du moins mes yeux… 

Donc voilà, je vous ai un peu exposé la situation de vie-ma-vie-de-bisounours, vous savez tout de moi. Et donc je regarde mes visites sur adopte, et là je vois un pseudo qui me fait de suite penser à mon truc du soleil. Il n’habite même pas pas Toulouse, peu importe je me dis que c’est un signe, je clique (oui, il m’en fait peu parfois). On ne voit pas grand chose sur les photos, le profil est pas vraiment rempli, mais qu’importe, je suis emballée, c’est rare, surtout quand je ne sais pas pourquoi. Je l’autorise à me parler.

Pour vous mettre dans le bain, dans mes derniers « premiers messages », j’ai eu droit à : « Salut » (bon, ok, vous me direz, moi aussi je pourrais l’écrire le premier message), « Slt. Très mimi. Ca va bien ? Je m’appelle Fabien.« , « Bonsoir. Quels son tes passions?« … J’envoi du rêve hein ?

Et là, je reçois un petit message trop mimi ! Pour être honnête, même si j’ai vu un signe dans le pseudo, je pensais vraiment que ce dernier avait été choisi complètement par hasard. Mais non, ce garçon avait vraiment l’air d’être un petit rayon de soleil. Exactement ce que je cherche chez quelqu’un. 

Vous pouvez direct m’imaginer en train de chanter dans ma chambre « And when the rain begins to fall, I’ll be the sunshine in your life, You know that we can have it all, And everything will be alriiiiiiiight…« . Je me dis que les bisousnours comme moi ça existe et que ça a même pas peur de le dire. Mais bon, mais bon, je ne m’emballe pas trop vite. Chanter Jermaine Jackson et Pia Zadora ne signifie rien. Que les choses soient claires.

Je me lance donc et lui écrit à mon tour. Rassurez-vous, à ce moment-là, je ne lui parle ni de Joe Dassin, ni de Jermaine Jackson et Pia Zadora. Et ça se passe carrément bien. En plus d’être un petit soleil, ce garçon a l’air adorable, cultivé et intéressant. Il adore voyager, le truc à pas me dire, je m’imagine déjà au Pérou dans un bus de nuit à dormir sur lui. Et plein de petites choses qui me laissent toute rêveuse. On parle, on parle, j’écris de longs pâtés qui visiblement ne le dérangent pas. Et là… On passe à la suite…

Adopte c’est bien, enfin bon ça, ça reste encore à prouver, mais pour papoter c’est quand même pas le top. Du coup, quand les premiers échanges se passent bien, c’est chouette de pouvoir continuer sur Facebook. Et puis on va pas se mentir, ça permet aussi de voir si l’autre n’est pas un psychopathe en puissance. On y apprend quand même beaucoup. Avant de se déconnecter, il me demande donc si je serais d’accord pour qu’on continue par là-bas. 

Et ben, croyez le ou non, j’ai trop hésité ! Je vous explique… J’accorde énormément d’importance au physique, je veux avoir envie de me jeter sur mon homme à chaque fois que je le vois rentrer le soir. Sauf que quand je dis physique, c’est large, très large ! Je ne parle pas de beaux, de moches, juste d’une envie. Mais bon, avec ce type de rencontres, forcément qu’on se fait une idée sur les photos, contrairement à une approche directe où l’envie peut-être là sans forcément avoir un mega-canon en face. Bref ! J’ai tellement aimé les premiers messages que j’ai peur d’être déçue par les photos et de ne plus avoir envie de le rencontrer, de passer à côté de quelque chose… Oui, entre ma vision des choses et mes actes, y a parfois un fossé, allez comprendre. 

Mais je suis une fille, je suis curieuse, et après 2 secondes de réflexions, j’accepte. Je l’ajoute. Et là… Là… Mega-canon à l’horizon les filles ! Bon tout ceci est très subjectif, mais ouch quoi. Je passe de When the rain begin to fall à la Lambada. Ouais, les garçons mignons me donnent envie de danser la Lambada, et alors ?

Pas en entier hein ^^ Mais on parle de tout et de rien. J’ai sans arrêt l’impression qu’il me sort les mots de la bouche et quand je dis « mais ouiiiii« , j’ai me dis qu’il doit juste croire que je ne veux pas le contredire, et pourtant, pourtant… C’est bien le cas, on se rejoint sur tout un tas de choses. Nos conversations ne ressemblent pas à celles qu’on peut souvent avoir sur adopte : « tu fais quoi dans la vie ?« , « tu écoutes quel style de musique ?« … Bouh peu importe, on fera dj à tour de rôle dans la voiture, le plus important n’est pas là, le plus important c’est comment on voit la vie, et je crois bien qu’on la voit un peu pareil. Vous l’aurez compris, j’accroche à mort. On fixe un rendez-vous, je suis toute emballée. 

Alors que bon ! D’habitude, les rendez-vous adopte me font penser à quand j’amenais ma chienne chez le véto et que dès le parking, elle commençait à couiner et paniquer. Alors que techniquement, il ne lui a jamais fait de mal, peut-être une piqure vite fait, mais je n’ai aucun souvenir du vétérinaire faisant un truc douloureux ou désagréable. Mais c’était comme ça. Et pour moi c’est pareil, en soi les rendez-vous ne se passent jamais mal, il n’y a pas le coup de foudre mais on passe un bon petit moment à discuter autour d’un verre. Allez comprendre… Même qu’à chacun des rendez-vous prévus, Camille n’est jamais loin, à l’affût du téléphone au cas où elle devrait débarquer me sauver d’un boulet en mode « copine dépressive qui s’incruste ». Mais là non, même pas besoin de Camille, j’étais presque prête à prendre le train pour le voir le week-end même !

Je pense que ça n’aura échappé à personne dans mon entourage, JE VEUX des papillons ! Je veux ressentir le zsa zsa zsu. Et si celui-ci n’est pas là de suite, je me dis qu’il n’y sera jamais. La faute à une jolie expérience vécue il y a 7 ans de ça. Et c’est bien le problème avec le virtuel, comment voulez-vous avoir les papillons ? Mais ça, c’est ce que je pensais avant. Parce qu’après avoir un tout petit peu discuté avec lui (oui un petit peu, là avec le pâté que je vous écris vous devez avoir l’impression que ça a duré 3 mois mais ça faisait 2 Jours), je les avais. Il me tardait notre premier rdv, j’avais envie de recevoir un petit mot gentil, de savoir comment s’était passé sa journée. Bref, je crois que je me suis un peu trop vite emballée. Je ne nous voyais pas en train de faire les 400 coups dans une maison de retraite 60 ans plus tard, loin de là, mais j’aimais avoir retrouvé cette petite sensation, et j’avais envie d’en profiter.

Alors là, je me rends compte que enchaîner la dernière information avec le « plus de nouvelles » pourrait laisser croire que j’ai fait ma psychopathe genre ça. Mais non, promis juré. Enfin, j’ai bien du faire quelque chose qui a fait que… Mais je ne pense pas avoir fait ma psychopathe… Promis, comme je ne lui ai pas parlé de Joe Dassin, ni de Jermaine, ni de la Lambada, je ne lui ai pas parlé non plus du zsa zsa zsu

Et c’est là que je rêverais de repartir 15 ans en arrière, quand on avait pour seul moyen de communication qu’un téléphone fixe et un répondeur à bande limitée. Oui. Je veux retourner à cette époque. Je ne veux plus de statuts « connecté » ou non sur tous les sites du monde, je ne veux plus d’accusé de réception, je ne veux plus de téléphone portable relié à tous les réseaux. Je veux mon téléphone fixe et son répondeur ! 

Bon, ne vous faites quand même pas trop de souci pour moi, je n’ai pas passé le week-end agrippée à mon ordinateur (enfin si, mais pas pour ces raisons, je suis toujours agrippée à mon ordinateur). J’ai fêter le PACS d’un copain, je suis allée voir un super match de roller derby, j’ai profité. En jetant un coup d’oeil de temps en temps sur mon iPhone, certes. Je réitère d’ailleurs. JE VEUX un téléphone fixe et un répondeur à bande limitée !

Puis le destin a aussi joué contre moi. Me suis chopé une bonne angine, et je suis quand même rester au lit 80% du temps (le PACS et le roller représentant les 20% restants). Et tout le monde le sait, quand on est malade, le temps-humain se transforme en temps-chien. On a juste l’impression que ça fait un mois qu’on est seule dans sa chambre à regarder des séries. Vous vous rappelez quand vous étiez petits ? Le matin vous aviez un petit peu mal au ventre, votre maman vous autorisez à rester à la maison, c’était le feu d’artifice dans votre tête genre « un jour de week-end en plus » et au bout d’une demi-heure, vous vous rendiez compte qu’en semaine, il n’y a aucun dessin-animé à la télévision et que tous vos amis étaient, eux, à l’école. Et là, vous aviez l’impression que votre journée durait une semaine. Bon après, j’ai des petits soucis avec la solitude, tout le monde l’aura compris ^^

On y arrive enfin à ce coeur brisé. Ou devrais-je dire  »
triste au bout de 2 jours pour un inconnu qu’on n’a même pas rencontré »… Oui parce que même si je suis quand même un petit peu déçue, je pense qu’après une bonne séance shopping avec Camille et une paire de chaussures neuves, mon petit coeur ira déjà mieux. Mais en fait vous savez quoi, il n’est peut-être pas vraiment brisé, il est même peut-être encore mieux qu’avant cette rencontre…

Je ne savais pas si un jour les papillons reviendraient ou si une fois envolés avec celui que vous pensiez être l’amour de votre vie, ils ne seraient plus jamais là eux aussi. Et grâce à ces quelques petits jours où j’attendais un petit message avec impatience, où je commençais déjà à réfléchir à quelle paire de chaussures j’allais porter le jour J, à l’envie d’apparaître sur les prochaines photos avec lui, et ben je peux me le dire aujourd’hui, les papillons ne sont jamais très loin. Après, ils sont visiblement aussi doués que nous pour reconnaître les « bons » et les « pas bons », mais ça arrive à tout le monde de se tromper, on va pas leur en vouloir. Et que ce soit pour 3 jours, pour 7 ans, ou peut-être pour une vie, c’est toujours bon à prendre des petits papillons dans le ventre. Alors non, mon petit coeur n’est pas vraiment brisé. Il est même un peu réparé je crois. 

Article précédent Article suivant

Vous allez sans doute aimer :

10 Commentaires

  • Répondre Camille 4 juin 2013 at 6 h 34 min

    J'adore ton billet Emilie, je vois que je ne suis pas la seule bécasse à m'emballer en 2 sec sur les sites de rencontres. La nouvelle technologie aura raison de nous, on est connecté H24 et du coup le terme "Patience" n'existe plus…
    Ah les meufs, j'te jure… :)

    • Répondre Emilie 4 juin 2013 at 7 h 47 min

      Alors ça, c'est tout à fait vrai ! "Patience" est définitivement sorti de mon vocabulaire…
      Enfin bon, c'est bien dommage tout ça, ça avait l'air d'un chouette garçon, je pense qu'il y a eu malentendu sur les anciens articles d'adopte dont j'avais complètement zappé de lui parler…
      Mais je vais n'en garder que le côté positif et me dire que c'est chouette d'être capable de s'emballer en 2 sec :) ! Normal, je ne sais pas, mais chouette c'est sûr :)

  • Répondre Anonyme 4 juin 2013 at 10 h 08 min

    C'est toujours agréable de te lire. Je ne loupe aucun rendez-vous haha (même si je n'écris pas souvent de commentaires) je te trouve très touchante ! Je me retrouve un peu dans ton attitude ! Et je me revois… il y a de ça 4 ans ! Et oui j'ai rencontré mon copinou sur le net, et au début on n'était pas amoureux. C'est lui qui m'a écrit un petit message, dans le genre " tu as l'air d'avoir de bon goût musicaux " "Mouais." Ça l'est devenu au fil des conversations… on était de très bons potes et puis on a franchi le pas de la première rencontre entre amis… et au fil des mois il y a vraiment quelque chose qui s'est passé (on était tous les deux célibats, on a quand même attendu 5 mois avant de sortir ensemble, pour ne pas faire d’erreur). Je suis partie en vacances 2 mois en été et quand je suis revenue il était toujours là pour moi… et j'ai eu mon petit SMS tous les jours ! Alors que ce n'est pas trop le genre de mec : fleure, confettis et pâtisserie petit chat. Bon ok il avait zappé mon annif mais ce n'est rien je pardonne haha. Beaucoup d'hommes n'ont jamais eu le courage d'attendre un peu…ils ne m'ont jamais prouvé la même chose. Toujours tout, tout de suite. Si tu ne saisis pas ta chance maintenant alors : Jamais. Alors que parfois c'est bien d'attendre, de patienter pour ne pas faire de bêtises… c'est la première fois que je me suis laissée le temps comme ça avant de sortir avec un garçon, et je ne regrette pas. je ne voulais absolument pas m'emballer dès le départ, je me suis contenue… et finalement le petit bégin c'est transformer en grand A Courage et patiente ! Tu trouveras ton baroudeur j'en suis certaine 😉 Bisous ! http://vitamineorange.blogspot.com

    • Répondre Emilie 4 juin 2013 at 19 h 10 min

      Oh t'es mimi :) J'aime trop connaître vos petites expériences à toutes à chaque fois en commentaire ! Puis ça me redonne un peu d'optimisme sur ses sites, ou sur d'autres formes de rencontres d'ailleurs. C'est une jolie histoire ! Parfois, effectivement, je me dis qu'une relation qui se construit tout en douceur c'est encore mieux que d'aller plus vite que la musique, et c'est un vrai choix que de se mettre ensemble… C'est super pour vous deux :) Merci pour ce joli partage !! Bisous !

  • Répondre LMO 4 juin 2013 at 11 h 04 min

    J'aime beaucoup la conclusion de ton article! Un mal pour un bien! :-)
    Tu es une grande romantique, c'est chouette! 😀

    • Répondre Emilie 4 juin 2013 at 19 h 15 min

      Et oui… Pas les tous les jours faciles mais sûrement plus marrant à vivre :)
      Ca m'a fait du bien de l'écrire en tout cas, et finalement même si je suis très déçue, je me dis que c'était juste un petit signe du destin pour me dire de ne pas perdre espoir 😉

  • Répondre Nono 4 juin 2013 at 18 h 36 min

    Brrr… J'ai des frissons partout, tu as fait fort là, très fort ! Un gros gros coup de coeur pour cet article qui donne envie de te prendre dans les bras, de te faire un gros câlin (en tout bien tout honneur, bien sûr ! 😛 ) et d'aller se gaver de bonnes petites choses autour d'un bon chocolat (rhaaaa, j'arrive décidément pas à parler d'autre chose que de bouffe :( ). Mais cet article, c'est tout toi ! Tout en tendresse, en sentiments, en humour, tu me fais penser à une petite fleur qu'on aurait envie de cueillir parce qu'on devine qu'à l'intérieur il y a un coeur et des pétales énormes qui ne demandent qu'à s'étaler au soleil (… tiens c'est malin, tu déteins sur moi…). Plein de gros gros bisous ma ptite fleur GRANDE AMIE toulousaine, et merci pour ce grand moment de tendresse ! <3

    • Répondre Emilie 4 juin 2013 at 19 h 20 min

      Oh là, là, mais c'est moi qui ai des frissons partout avec un si joli commentaire ! Bouh, quand tu commentes toi, tu ne le fais vraiment pas à moitié. Tu m'en mettrais presque la larme à l'oeil… Oh et puis qu'est-ce que j'aime faire devenir les autres bisounours avec moi :) Me tarde de pouvoir faire tout ça ! Les câlins, le chocolat… Je vais vite essayer de venir vous voir ! Et j'espère que d'ici là je pourrais vous parler d'un nouveau chouette amoureux :)

  • Répondre Mickéla 7 juin 2013 at 20 h 46 min

    Après 7 ans de relation (aussi) j'ai testé les sites de rencontre (badoo pour ma part et adopteunmec) et ton histoire me fait beaucoup pensé à une rencontre : un garçon canon, drôle, qui m'envoyait messages sur messages (wow, un mec attentionné) que j'ai vu trois fois enfin presque puisque pour le dernier rdv il n'est pas venu (pique nique organisé par mes amis). Je suis restée accrochée toute la journée à mon téléphone attendant un sms excusant son absence pendant que le meilleur ami de mon voisin me taquinait sur mes déboires amoureux. Il s'avère que ce meilleur ami taquin à qui je disais à peine bonjour est aujourd'hui l'homme de ma vie. Comme quoi parfois,on cherche l'amour alors qu'il est devant nous :)

    • Répondre Emilie 10 juin 2013 at 12 h 29 min

      Ooooh !! C'est trop mignon ! J'adooore :)
      Effectivement, la vie est pleine de surprises…
      Même si j'essai de forcer un peu le destin en provoquant les rencontres, je laisse venir les choses et j'espère qu'un jour je pourrai raconter une aussi jolie histoire :)

    Laisser un commentaire