Etats-Unis, LIFESTYLE, VOYAGES

J#12 – Memphis : Black & White !

Passer de Chicago à Memphis c’est… C’est comme passer de Pulp Fiction à Jason X (Je suis en train de le regarder et c’est une pure daube), ou comme passer d’un milk shake Oreo à du jus d’orange concentré qu’on trouve dans certains motels… Ou… Bon, non, c’est pas si pire que ça, disons juste que c’est complètement mort, vieux, et que ça craint.
On a commencé la journée en arrivant à notre auberge tôt le matin, le Pilgrim House Hostel, qui était assez pourri… On a hésité à prendre une douche, on l’a prise, on a regretté, on se sentait plus sales qu’après notre nuit dans le bus… Bref, on est vite partis pour explorer la ville. 
C’est pas vraiment par choix qu’on a atterri ici… Il nous fallait une escale entre Chicago et Austin, et dans notre imaginaire (et seulement dans notre imaginaire) Memphis était une petite ville mignonne remplie de musiciens. Donc finalement, c’était plutôt marrant et on n’a pas vraiment été déçus puisqu’on ne s’attendait à rien d’extraordinaire.
On a commencé la visite par le Sun Studio. Là, on a retrouvé un semblant de vie… Mais on aurait peut-être préféré que ce ne soit pas le cas… C’était les mêmes que les fans de Johnny (comme lui, ou elle, ou encore eux…) mais avec Elvis… C’était carrément flippant. Par contre dehors, y avait une belle Dodge qui n’a pas laissé Cédric indifférent (à ce moment de la journée, on se contentait déjà de peu).

Autre attraction de la ville, mis à part Graceland mais trop loin, trop galère avec les bus, trop cher… Beale Street ! Là aussi c’est vendu comme le super truc, the place to be… En fait c’était tout petit, chaque restaurant passe sa propre musique, chaque restaurant monte le son dès qu’un autre restaurant monte le son, ça finit dans un capharnaüm acoustique abominable. Mais comme c’est à peu près le seul endroit de la ville où on peut manger, on a subi. L’hamburger-ribs de Cédric lui a fait tout oublié. Perso, il m’aurait fallu un peu plus que mon hot-dog…

On a continué le peu de rue pour faire quelques boutiques, qui, je dois l’avouer, étaient plutôt sympas avec plein de merdouilles partout comme j’aime ! Puis ok le bout de rue était minuscule, mais minuscule ET joli…

Tout au bout, y avait le Mississippi, et là on a repris espoir… Tom Sawyer, l’Amérique, tout ça, tout ça… Puis on y est arrivés, et là, c’était à l’image du reste la ville…
C’était le début d’après-midi, on était au bout de la seule rue qui ne nous faisait pas peur et qui vivait un peu, devant ce qui doit être la plus moche partie de tout le Mississippi et on s’est sérieusement demandé ce qu’on allait bien pouvoir faire… On a aperçu une station de Tramway, on est montés… Et on a fait un tour complet ! C’était plutôt cool, on a pu voir un gros bout de la ville sans avoir peur pour notre intégrité, le tramway en lui-même était tout mignon, en bois, et le conducteur, une crème qui ralentissait toutes les deux minutes pour montrer des trucs aux touristes !
Après ça, on a voulu aller dans un centre commercial un peu éloigné du centre ville. Comme il était presque 17h, on avait peur que ce soit déjà fermé, du coup Cédric est allé demander à un gars dans un magasin s’il connaissait les horaires. Et là, il lui a répondu « I don’t think you want to go there…« , Cédric a dit « Si, si« … Et il a insisté « No, no, bad places, bad people, no, I don’t think you want to go there…« . On a laissé tomber et on est retournés à notre auberge !

Mais ! Le quartier, complètement mort le matin quand on est arrivés, était là tout en effervescence avec plein de petits bars sympas et des gens qui paraissaient plutôt normaux ! Donc notre soirée coincés à l’auberge s’est transformée en petite bière autour de chips tortillas :)

Malheureusement il a fallu rentrer, reprendre une douche, se coucher dans des lits plus que douteux en compagnie des cafards (si, si, je vous jure, j’ai une photo pour le prouver mais j’essaie d’oublier et de me dire que cela ne s’est jamais produit…).
En conclusion, pas à faire mais à faire, c’est assez marrant ! Et si la ville ne paraît pas accueillante aux premiers abords (même aux derniers, soyons honnêtes, je m’y balladerais pas seule la nuit), elle fait partie de celles où on a rencontré le plus de gens gentils, toujours à nous demander si on avait besoin d’aide, etc. Y a même un monsieur dans le bus, qui après nous avoir filé la monnaie qu’on n’avait pas, nous a sorti plein de bons de réducs pour visiter Graceland, le Studio, etc. ! Bref, c’était quand même plutôt cool :)
Article précédent Article suivant

Vous allez sans doute aimer :

2 Commentaires

  • Répondre Corinne (Couleur Café) 31 octobre 2012 at 6 h 38 min

    Belles photos en noir et blanc !

  • Répondre Une Graine D'Idée 31 octobre 2012 at 7 h 28 min

    Ouhhh ca donnais pas envie Memphis :/
    mais les phtoos sont canons quand même, ca erlève un peu …. !!
    Vite vite la suite, je te lis chaque jour comme un roman …. et je me languis toujours du lendemain !

  • Laisser un commentaire